Naissance de l’Association des Journalistes Agricoles du Congo, en sigle AJAC

Le Centre national d’appui au développement et à la participation populaire (CENADEP) a organisé du 17 au 18 décembre 2010 à Kinshasa, un atelier de formation à l’intention des journalistes pour les sensibiliser sur la promotion de l’Agriculture en République démocratique du Congo.

Selon la coordonatrice des programmes du CENADEP, Mme Jeannine Mukanirwa, cet atelier s’est inscrit dans le cadre de la dynamique AgriCongo, initiée par quatre organisations belges, à savoir : Solidarité Socialiste, SOS Faim, Trias et Veco qui visent l’appui à la structuration du mouvement paysan en RDC pour le développement des milieux dont l’apport des médias est fondamental. « Nous voulons que la presse s’implique davantage dans cette nouvelle démarche salutaire pour nos populations rurales. Pour ce faire, des communications pertinentes ont été développées par des acteurs de références pour un double but de former et d’informer les participants de cette formation », a déclaré Jeannine Mukanirwa.

En effet, le constat fait par l’ensemble des observateurs avisés du secteur est que, d’une manière générale, les médias n’accordent pas suffisamment des espaces aux informations liées à l’agriculture et au développement rural.

Pour contourner cette difficulté, les personnes présentes, ont décidé de créer une association des journalistes agricoles du Congo, AJAC, en sigle.

Le communiqué final est disponible sur le lien suivant :

About these ads

À propos de La voix du Paysan Congolais

Trimestriel d'informations du monde rural et de l'environnement en République Démocratique du Congo Visitez notre revue de presse agricole en RDC et notre page Facebook.
Cette entrée, publiée dans 2010, est taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

3 réponses à Naissance de l’Association des Journalistes Agricoles du Congo, en sigle AJAC

  1. Frans van Hoof dit :

    C’est avec un réel plaisir que je prends connaissance de la volonté des journalistes agricoles en RDC de se mettre au service des producteurs agricoles et de créer à cette fin leur propre association: l’AJAC. En effet en tant que journalistes vous êtes les alliés naturels des paysans. D’une part vous pouvez les aider à avoir accès aux informations importantes pour leur exploitation agricole (innovations, expériences de leurs collègues dans d’autres parties du pays, information sur les intrants agricoles mais aussi sur des marchés potentiels pour leur production agricole, perspectives pour leur secteur) et d’autre part vous pouvez aider les organisations paysannes à faire connaître aux décideurs politiques mais aussi aux autres acteurs du secteur agricole les contraintes majeures auxquelles font fâce les producteurs ainsi que les solutions qu’envisagent ces derniers. De manière générale vous aurez à assurer la fonction de plaque tournante en matière d’information entre les mouvements paysans provenant des différentes régions du pays, voir du monde. Je vous souhaite plein succès dans votre noble mission!

  2. L’ Association des Consommateurs des Produits Vivriers en République Démocratique du Congo encourage la mise en place de l’association des Journalistes Agricoles du Congo. Nous sommes disposés de collaborer avec la nouvelle struture dans la mesure du possible pour sensibiliser notre population sur l’ importance de l ‘agriculture dans le développement durable de notre nation.

    MUSOKO MBUYI PATRICE
    PRESIDENT
    TEL:00243(0)815023698 – 00243(0)895901977.

  3. ROGER PHOLO MVUMBI dit :

    Je suis vraiment ravis de cette nouvelle et me joins à ceux des mes collegues qui se sont inspriré des autres pour la mise sur pied de cette structure salvatrice pour les paysans car nous n’avons jamais cessé de crier aux oreilles de qui veullent nous entendre qu’il n’y a "pas des pays sans paysans " et donc en tant que journaliste et paysan de mon état j’adhère donc à cette structure et n’attend que les conditions pour faire parti de cette famille.Il faut dire que c’est une inovation en R.D.Congo que cette fois-ci les professionnels des médias se tournent vers l’oreille du ventre car ventre creux n’a pas d’oreilles.Quelle contradiction sur la danse qui vient avant la nourriture, je suis convaincu que les choses vont évoluer avec cette structure.ROGER PHOLO JOURNALISTE ET DEFENSEUR DES DROITS HUMAINS A L’ALIMENTATION ET LEADER¨PAYSAN/ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT RURAL INTEGRE DE NGANDA-TSUNDI (membre de la COCAMA"cooperative du cacao du Mayumbe et de la conféderation paysanne du congo"COPACO-PRP" et du FIAN INTERNATIONAL.Tél :00243-998218472.

Bonjour, vous êtes invité à poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s