Loi agricole enfin promulguée par le Chef de l’état

Au moment où  les paysans et les autres opérateurs agricoles attendaient le moins,  le Président de la République Démocratique du Congo a enfin promulgué le 24 décembre 2011, la Loi portant principes généraux relatifs au secteur agricole en RDC. Elle entrera en vigueur le 24 juin 2012.

Cette promulgation vient de mettre fin à l’absence de la loi dans le secteur agricole pendant plusieurs années et apporte quelques innovations, à savoir :  la création d’un fonds de développement agricole et sa gestion en synergie avec les institutions financières  bancaires et non bancaires ; l’implication des agriculteurs et des professionnels du secteur agricole dans le processus décisionnel , ce qui justifie la création du Conseil consultatif aussi bien au niveau national, provincial que locale ; la prise en compte des exigences des instruments internationaux relatifs à la conservation et à l’utilisation des ressources  phylogénétiques ; la prise en compte de la protection de l’environnement ; le renforcement du mécanisme de surveillance des terres destinées à l’exploitation agricole et le suivi de la production et l’institution d’une procédure de conciliation préalable à toute action judiciaire en matière de conflits de terres agricoles.

En effet, cette nouvelle  loi  a été renvoyée en seconde lecture au Parlement par le Chef de l’état en août 2011 pour plus de restrictions dans l’octroi des terres agricoles aux étrangers en renforçant l’article 16 alinéa 2 sur les conditions d’attribution des terres agricoles en RDC. Pour le Chef de l’état, il fallait des restrictions substantielles sur les acquisitions des terres agricoles par des entités étrangères et de préciser l’impératif pour des nationaux de contrôler l’actionnariat des personnes morales.

La commission paritaire Parlement et sénat, mise en place, a réexaminé cette loi en apportant des amendements nécessaires  notamment à l’article 16  qui porte sur les conditions que tout exploitant doit remplir dans l’acquisition des terres agricoles et leur mise en valeur. Il s’agit de : Etre une personne physique de nationalité congolaise ou une personne morale de droit congolais dont les parts sociales ou les actions , selon le cas, sont majoritairement détenues par l’état congolais et/ou par les nationaux ; avoir une résidence, un domicile ou un siège social connu en RDC ; présenter la preuve  de son inscription au registre de commerce, s’il s’agit d’une personne exerçant le commerce ; justifier de la capacité financière susceptible de supporter la charge qu’implique la mise en valeur de la concession ; Produire une étude d’impact environnemental  et social.        

La loi est promulguée, mais  ce qui reste à faire avant son application est la vulgarisation et les mesures d’applications qui doivent être élaborées par la commission mise en place par le Ministre qui ne fonctionne pas encore.

La version complète téléchargeable sur ce lien : Loi Agricole

Le guide pour la compréhension de la loi agricole téléchargeable sur ce lien : Guide de la loi Agricole

La voix du paysan congolais

About these ads

À propos de La voix du Paysan Congolais

Trimestriel d'informations du monde rural et de l'environnement en République Démocratique du Congo Visitez notre revue de presse agricole en RDC et notre page Facebook.
Cette entrée, publiée dans 2012, est taguée , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

4 réponses à Loi agricole enfin promulguée par le Chef de l’état

  1. Joseph NKINZO dit :

    Je tiens à vous remercier sincèrement pour ces documents et surtout pour le grand travail de plaidoyer abattu par le PRODDES et CENADEP au travers la voix du paysan.
    Ne lâchez pas malgré le contexte et l’environnement dans le quel nous travaillons.

    Tous nos encouragements.

    Joseph NKINZO
    Président
    MÉROU Développement

  2. JJ Grodent dit :

    Félicitations aux organisations paysannes pour le travail de plaidoyer accompli !
    Bonne continuation à elles et aux militants qui les accompagnent dans leur travail!

  3. C’est une très bonne nouvelle que la loi soit publiée mais il ne faudra pas que les leaders paysans baissent les bras car la guerre n’a que commencer .Le plus dur reste encore , c’est de voir cette loi mise en application.Bravo pour cette étape qui inaugure des lendemains meilleurs pour nous paysans.

  4. aNTOINE mASSAMBA dit :

    JBL

    Merci beaucoup de cette nouvelle.

    Antoine MASSAMBA

Bonjour, vous êtes invité à poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s